...c'est si vite passé comme dit ma mère

Nous l'allons montrer tout à l'heure.

salade

 Ce soir je décide d'aller fêter, avec les enfants, une fin de semaine un peu lourde à gérer, au B*ffa*l* Gr*ll local.

Mon petit jet-setter de mari est en déplacement au Brésil depuis lundi. Il rentre demain matin. Ouf ! (et accessoirement il aime assez peu le B*ffa*l* Gr*ll )

On nous sert dès notre arrivée une salade qui a eu un peu chaud. Ma fille l'accepte poliment tandis que mon fils décline l'offre. Je mange seule cette salade.

Et puis, on nous propose l'apéro !?!?! (on fait le repas à l'envers chez B*ffa*l* Gr*ll ?)

Pour la suite de l'histoire il faut que je précise que j'ai pris un cocktail sans alcool (quoique je me pose la question maintenant ! N'y aurait-il pas eu une erreur ?) : jus de fruit et trait de grenadine.

Ma fille choisit un jus de fruit. Mon fils, un "côcôcôlô" ;-)

Le "côcôcôlô" est servi avec une rondelle de citron dans le verre et mon fils décide tout naturellement d'aller à la pêche au citron. N'ayant pas de canne à pêche sous la main, il décide de pêcher le citron sauvage à mains nues.

Mais il ne se laisse pas attraper si facilement le bougre ! Je somme donc mon fils d'arrêter de taquiner le gougeon dans un restaurant spécialisé dans la viande car c'est vraiment indécent !

Comme il est très têtu, il continue. Et je lui demande cette fois instamment de poser la rondelle avant qu'elle ne lui échappe encore.

Il obtempère cette fois et lâche le citron.... dans son verre ! Splash !

N'écoutant que mon courage j'attrape la serviette de table de mon fils qui était toujours délicatement logée dans son verre, pour éviter que les doigts dégoulinants ne finissent de sécher sur le tee-shirt !

Dans le feu de l'action, je donne un coup dans mes lunettes qui se décrochent du nez où elles étaient vissées, et accompagnées d'un "merde" tonitruant de ma part dans le restaurant quasi-désert, elles vont finir leur course dans l'allée à côté de 2 jeunes femmes médusées qui étaient visiblement venues là pour passer une soirée calme entre filles.

Ni une , ni deux, je bondis de mon siège et dégaine mon lasso pour les ramasser avant .... qu'un bison ne les écrase ! Sauvetage réussi ! Les lunettes, aussi saines et sauves que reconnaissantes rejoignent mon nez, accompagnées cette fois d'un "excusez-moi" aussi sincère que possible.

Je retrouve mon siège, lunettes chaussées et je continue d'engu..... mon fils.

Ma fille pouffe de rire tandis que quelque chose gêne mon champ de vision.

J'ôte mes lunettes pour voir qu'elle est cette grosse poussière qui obstrue ma vue, et que constate avec effroi qu'une diabolique feuille de salade est venue se coller sur mon verre gauche...

(………….. éclat de rire à notre table ……………….)

Fin de l’engu**l*d* !

Bah figurez-vous qu’en vous racontant cette histoire, ça fait déjà la 3ème fois qu’elle me fait éclater de rire !